Déménagement sans problème du CIC Bruxelles

‘Un monde de différence’

CIC Brussel / Bruxelles ASTRID

Fin décembre 2020, le dispatching provincial de Bruxelles a déménagé vers un nouveau bâtiment moderne. ASTRID a piloté le volet technique de l’opération.

CIC Brussel / Bruxelles ASTRID

Ce qu’ASTRID appelle dispatching provincial correspond, à la police, au Centre d’Information et de Communication (CIC) qui réceptionne tous les appels 101 de la police. Fin 2020, le CIC bruxellois, l’un des 11 CIC du pays, s’est installé dans un bâtiment qui héberge entre autres Bruxelles Prévention & Sécurité (BPS), l’organe régional en charge de la coordination de la politique de prévention et de sécurité sur le territoire bruxellois.
Notre entretien avec Wim Gansemans, chef de section CIC à la Police Fédérale de Bruxelles, ne se déroule pas sous les meilleurs auspices. Une partie des collaborateurs ont été infectés par le coronavirus – notamment le variant sud-africain, qui plus est – et tous les locaux doivent être désinfectés deux mois à peine après leur mise en service. Mais sinon, ça va, affirme-t-il.

Pourquoi le déménagement était-il nécessaire ?
Wim Gansemans : ‘Le complexe Couronne à Etterbeek où nous étions installés est mis en vente. Nous étions le dernier service à encore s’y trouver. On n’investissait d’ailleurs plus beaucoup dans le bâtiment puisqu’il était de toute façon voué à la démolition. Les ascenseurs, pour ne citer qu’un exemple, étaient régulièrement en panne. Cela a donc été un soulagement de savoir que le déménagement pouvait avoir lieu. Évidemment, il n’est pas aussi simple de déménager un CIC qu’un service d’intervention, par exemple. Il y a tout une série de systèmes informatiques sophistiqués, des écrans géants, des serveurs, etc. Avant de pouvoir prendre possession des nouveaux locaux, il faut programmer tous les numéros de téléphone, vérifier tous les câbles, tester toutes les liaisons. Le personnel d’ASTRID et notre propre service IT ont passé plusieurs mois d’affilée à tout programmer et tester.’

‘Et il n’y a pas que le dispatching proprement dit. Il y a également le nœud provincial d’ASTRID auquel sont reliées toutes les radios de la zone d’action. Techniquement, un tel déménagement relève donc de l’exploit. En outre, il était convenu que nous ne déménagerions qu’une fois toutes les transformations terminées, ce qui n’a malheureusement plus été possible en raison de la pandémie. Cela nous a valu pas mal de tracas et il ne nous reste plus qu’à attendre l’achèvement des travaux.’

CIC Brussel / Bruxelles ASTRID

Concrètement, comment s’est déroulé le déménagement ?
Thomas Dayani, responsable Infrastructures chez ASTRID : ‘Pendant la période transitoire, il faut bien entendu continuer à garantir le service du CIC. C’est pourquoi ASTRID commence toujours par monter sur le nouveau site l’installation complète en exacte réplique de l’installation existante. Pendant un moment, les deux installations tournent en parallèle avant d’opérer le transfert proprement dit.

‘Normalement, ce transfert se déroule en une seule phase d’environ deux semaines. Mais comme le timing à Bruxelles dépendait de plusieurs facteurs incertains, nous avons élaboré un planning flexible pour réaliser la transition en deux phases. Dans un premier temps, nous avons mis en service tous les systèmes ASTRID avec, entre autres, le nœud provincial et le centre de données provincial correspondant sur le nouveau site. C’était en septembre dernier. Ce n’est que deux mois plus tard, en décembre, que la Police Fédérale a déménagé vers le dispatching (CIC) sur le nouveau site. L’ancien dispatching du complexe Couronne a communiqué pendant environ un mois avec le nœud provincial dans le nouveau bâtiment.’

Et il n’y a pas eu de problèmes ?
‘Tout s’est passé comme sur des roulettes’, se réjouit Wim Gansemans. ‘Lors de la mise en service définitive, les stations de travail ont été débranchées tour à tour dans l’ancien bâtiment et redémarrées dans le nouveau. Cette dernière phase a été bouclée en trois bonnes heures. Restait ensuite à effectuer quelques mises au point. Et dans l’après-midi, nous étions pleinement opérationnels.’

Vous vous trouvez ici dans le même bâtiment que d’autres services de secours et de sécurité. Cela a des avantages ? ‘
C’est très utile. Notamment pour notre collaboration avec le Carrefour d’information d’arrondissement (CIA), qui traite et analyse l’information des différents services de police. Son fonctionnement est étroitement lié au CIC. Ainsi, en dehors des heures de bureau et le week-end, nous prenons le relais du CIA, à l’exception du point de contact permanent. Le CIA doit aussi régulièrement effectuer des recherches dans nos bases de données. Il y a une constante interaction : nous sommes en contact quasi permanent.’

‘Jusqu’à présent, nous nous trouvions dans des bâtiments séparés, répartis sur Bruxelles. Ce n’était pas un obstacle insurmontable, mais ce n’était pas l’idéal. À présent, nous sommes réunis sous le même toit. Cela facilite la concertation parce qu’on se voit tous les jours et cela fait gagner du temps. Auparavant, je perdais une demi-journée dans la circulation à Bruxelles pour une réunion d’une heure. Aujourd’hui, j’emprunte l’escalier. Il y a vraiment un monde de différence.’

Vous êtes donc satisfaits ?
‘Bien sûr, c’est une autre façon de travailler par rapport à avant, quand nous étions isolés dans notre propre bâtiment. À présent, nous devons tenir compte des desiderata des collègues, par exemple pour accorder notre politique de sécurité interne. Mais, de manière générale, mes collaborateurs sont particulièrement satisfaits. Un nouveau site, plus moderne, doté d’un matériel de meilleure qualité et de systèmes totalement à jour sont autant d’atouts.’

‘Sans parler de l’emplacement : nous sommes à sept minutes de marche de la gare Centrale alors que notre ancien site était inaccessible par les transports en commun. Je le vois déjà au nombre de candidats pour le CIC: il y a un réel engouement pour les postes à pourvoir ici.’

ASTRID radio's

Accords-cadres des terminaux

Les utilisateurs désireux d’acheter des appareils de l’accord-cadre auprès d’un fournisseur n’ont plus besoin de lancer eux-mêmes une procédure de marché public.

can we help you?

Votre conseiller personnel d'ASTRID

Vous avez besoin de conseils spécialisés, vous ne vous y retrouvez pas dans nos services et nos abonnements, ou vous voulez en savoir plus sur le niveau de service? Adressez-vous à votre conseiller ASTRID.

Abonnementen en tarieven ASTRID

Tarifs & abonnements

Si vous souhaitez utiliser une radio, un terminal ou un pager sur le réseau ASTRID, vous devez conclure un contrat pour un abonnement annuel.

Newsletter background
Recevoir l'E-zine

Abonnez-vous à notre e-zine et restez informé(e). Vous le recevez dans votre boîte mail.

switch achtergrond
SWITCH 36
SWITCH Magazine

Le magazine trimestriel d’ASTRID vous informe de l’évolution des services, des expériences de terrain et des nouveautés technologiques.