L'app 112 BE : téléchargée 240.000 fois

Un puissant instrument pour les dispatchings

App 112 ASTRID

Depuis son lancement à l'été dernier, l’application 112 BE a été téléchargée près de 240.000 fois. Via cette application, le citoyen en détresse peut désormais appeler les pompiers, une ambulance et/ou la police. L’utilisation de cette application permettra de gagner un temps considérable et d’assurer une localisation précise lors du traitement des appels urgents.

“Nous espérons que ce nombre de téléchargements va au moins doubler,” déclare Thomas Biebauw, responsable de la communication du Projet 112. “À cet effet, nous menons une campagne dans la presse et en ligne et comptons également sur les communes, les services de secours et d’autres organisations pour promouvoir l’application.” Les nouvelles possibilités de localisation des appelants peuvent faire une énorme différence, ainsi que le confirme Samuel Stipulante, chef fonctionnel du CS 112/100 à Liège. “Récemment, une femme s’est cassé le bras dans la région des Fagnes en Province de Liège. Sa vie n’était pas en danger, mais elle ne pouvait plus se déplacer. Grâce au dispositif ‛AML’, les services d’urgence ont pu rapidement la prendre en charge en moins d’une demi-heure. Auparavant, il aurait fallu plusieurs heures …” Autre exemple : un homme a appelé parce qu’il était témoin d’une urgence vitale. Il communique une adresse mais l’opérateur remarque rapidement, via l’application, que l’appelant n’est pas géolocalisé à cet endroit.En effet, dans la panique, l’appelant avait transmis l’adresse de son domicile situé à quelques kilomètres de là.”

L’application offre également un certain nombre de spécificités innovantes, ajoute Samuel Stipulante. “S’il n’y a pas de connexion optimale au GPS, comme à l’intérieur des bâtiments par exemple, l’application précise la position par le repérage des réseaux Wifi connectés à proximité. De plus, lorsqu’un appelant perd conscience lors de l’appel, nous pouvons faire en sorte que le téléphone émette un son de manière à pouvoir localiser l’appelant plus rapidement sur place. Cette option est également possible lorsque la sonnerie du téléphone est désactivée, ce qui peut être intéressant dans les cas d’enlèvement ou de prises d’otages.”

En savoir plus: 112.be & SWITCH-magazine

Newsletter background
Recevoir l'E-zine

Abonnez-vous à notre e-zine et restez informé(e). Vous le recevez dans votre boîte mail.

switch achtergrond
SWITCH 34
SWITCH Magazine

Le magazine trimestriel d’ASTRID vous informe de l’évolution des services, des expériences de terrain et des nouveautés technologiques.