ASTRID reste votre partenaire pour l’avenir

MESSAGE AUX UTILISATEURS ET PARTENAIRES D’ASTRID

ASTRID

Cette semaine, les médias ont publié des articles imprécis, qui ont semé la confusion parmi nos utilisateurs. C’est pourquoi nous clarifions quelques points ci-après.

  • Primo : dans l’avenir également (nous parlons de l’horizon 2025-2030), ASTRID continuera, en tant qu’opérateur, à faire en sorte que vos communications soient garanties. Il y a aura bien un basculement progressif du réseau TETRA existant vers les réseaux GSM (5G). À cet égard, des garanties strictes pour les partenaires privés ont été fixées par la loi.
  • Secundo : le ministre Jambon confirme l’élargissement de l’offre de services d’ASTRID.
  • En annexe  : la réponse du ministre à une question parlementaire.

Qu’est-ce qui change ? Lors de discussions sur les fréquences du futur, l’autorité fédérale a clairement défini le rôle d’ASTRID dans un arrêté royal.

Intégration réseau à large bande
L’autorité fédérale a choisi de faire intégrer par ASTRID le réseau d’accès d’opérateurs GSM privés. À cet effet, des garanties ont aussi été établies au sujet d’extensions obligatoires au réseau. Les services de secours et de sécurité bénéficieront également d’une couverture aux nombreux endroits où les opérateurs privés n’ont pas de couverture pour des raisons commerciales. ASTRID contrôlera rigoureusement ces garanties ainsi que les garanties de continuité en cas d’orage violent ou même en cas de panne de courant.

ASTRID surveillera les droits d’accès et la sécurisation des communications d’urgence par le biais de systèmes additionnels (sous la forme d’un réseau additionnel et d’un réseau de base propre). ASTRID veillera aussi minutieusement au respect des priorités d’accès en cas de saturation.

Prêts pour les 20 prochaines années
L’autorité reconnaît donc le rôle d'ASTRID et a consacré notre mission dans des textes de loi. Dans ce cadre, le ministre Jan Jambon a tenu un discours inspirant aux ASTRID User Days, dont nous reprenons quelques citations :

« Une célébration comme celle-ci est l’occasion de vous témoigner notre respect et notre estime pour le travail accompli et pour ce que vous réaliserez encore. Je vous remercie vivement et vous souhaite encore beaucoup de succès avec les opportunités et défis multiples qui vous attendront les vingt prochaines années. »

« Les données, qu’elles proviennent des citoyens eux-mêmes, d’entreprises ou de services publics, et peu importe qui ou de quelle manière elles sont analysées, une chose est sûre : elles devront être partagées intelligemment moyennant la conclusion de bons accords s’inscrivant dans un cadre social et juridique, et elles devront être mises à disposition de nos services de secours et de sécurité. »

« Je sais que ce changement est en cours au sein du réseau ASTRID. »

« ASTRID intégrera une plate-forme technique ouverte qui gérera toutes les données d’entrée comme la vidéo, les médias sociaux, les capteurs. Nous évoluerons de la sorte en direction de Real Time Intelligence Centers. Les services de secours pourront ainsi piloter les actions de secours de façon non seulement réactive mais aussi proactive, voire préventive. »

Bilan en 11 points

  1. L’actuel réseau radio par lequel passent vos communications radio est un réseau qui utilise la technologie TETRA. Développée dans les années 90, cette technologie est aujourd’hui encore utilisée dans le monde entier par de nombreux services de secours et de sécurité. À plus long terme, il faudra bien la remplacer par une autre technologie offrant plus de bande passante et donc, plus de possibilités, notamment pour la vidéo.
  2. Depuis quelques années, on recherche chez nous comme sur la scène internationale quelle technologie pourrait succéder à TETRA. Le recours à la technologie LTE semble la solution la plus indiquée : la même technologie 4G et 5G que celle que les réseaux commerciaux (de Proximus, Telenet, Orange) utilisent aujourd’hui et utiliseront dans le futur.
  3. La technologie TETRA actuelle offre des possibilités typiques que vous utilisez aujourd’hui mais qui ne sont pas prévues dans les réseaux commerciaux. Prenons l’exemple de la communication de groupe utilisée de manière intensive pour les communications quotidiennes mais qui ne fonctionne pas dans le trafic GSM. Sur le plan international, nous avons dès lors pris des initiatives pour faire en sorte que toutes les fonctionnalités disponibles à ce jour dans la technologie TETRA le soient également dans la technologie LTE de la prochaine génération. Cela ne se fait du jour au lendemain : l’adaptation du standard LTE s’opère en plusieurs phases et représente un travail de très longue haleine.
  4. La conversion du réseau TETRA existant au LTE constituait une option pour le remplacement ultérieur de la technologie TETRA par la technologie LTE. Elle supposait néanmoins le développement d’un nouveau réseau propre et le remplacement de toutes les stations de base et antennes en place. Une solution extrêmement coûteuse et qui n’était pas la plus indiquée. Une option alternative consiste à engager une collaboration avec les opérateurs télécoms existants (Proximus, Orange et Telenet) qui utiliseront de toute façon la nouvelle technologie LTE sur leur réseau commercial.
  5. Collaborer avec les opérateurs commerciaux signifie qu’il faut conclure des accords. Nous voulons obtenir d’eux au moins les mêmes garanties que celles dont vous bénéficiez actuellement via le réseau TETRA. Nous songeons par exemple aux trois garanties les plus évidentes : la couverture, la priorité et la garantie de pouvoir communiquer.
  6. Avec le réseau TETRA actuel, ASTRID a veillé à assurer une couverture aussi optimale que possible pour les services de secours et de sécurité. Cela signifie qu'une couverture est prévue non seulement aux endroits à forte densité démographique, mais aussi aux endroits peut-être moins peuplés mais présentant un risque élevé pour la sécurité. Nous songeons aux zones Seveso ou à certaines réserves naturelles. Les réseaux commerciaux se concentrent, en premier lieu, en termes de couverture, sur les endroits à forte densité démographique où, par conséquent, les clients potentiels sont nombreux. Il faut donc conclure avec les réseaux commerciaux des accords selon lesquels, en cas d’utilisation de leur réseau, les services de secours et de sécurité bénéficieront au moins d’une couverture aux endroits essentiels dans le cadre de l’activité sécuritaire. D’un côté, les opérateurs commerciaux devront vraisemblablement installer des mâts supplémentaires en certains endroits. Mais, d’un autre côté, les services de secours et de sécurité pourront aussi profiter de la meilleure couverture que les réseaux commerciaux offrent déjà actuellement en certains endroits par rapport au réseau TETRA. Nous pensons, par exemple, à une meilleure couverture dans les zones urbanisées.
  7. Notre propre réseau TETRA offre d’excellentes garanties en termes de priorité. C’est un réseau réservé aux services de secours et de sécurité : ils en sont donc les seuls usagers prioritaires. Il en ira différemment lorsque nous utiliserons les réseaux commerciaux sur lesquels des millions d’autres clients sont aussi actifs. Cela signifie qu’il faut aussi conclure des accords à ce niveau. Les services de secours et de sécurité doivent avoir la priorité - toujours et partout - pour leurs communications lorsque c’est nécessaire sur le plan opérationnel. C’est une condition sine qua non.
  8. D’autres garanties sont aussi absolument nécessaires. Pensez à la sécurité (vos communications doivent bénéficier de garanties suffisantes de confidentialité de la conversation) et à la disponibilité (en cas de panne de courant, les actuelles stations de base TETRA sont encore alimentées en électricité pendant 8 à 24 heures, un laps de temps qui ne dépasse guère l’heure pour les réseaux commerciaux.
  9. Il y a donc beaucoup d’accords à prendre avec les opérateurs commerciaux et c’est précisément ce que nous avons fait dans le cadre de la vente aux enchères des fréquences 700 MHz projetée par le gouvernement. Des fréquences sont nécessaires pour chaque réseau. Comme la mise en place d'un réseau LTE propre est coûteuse et n’offre pas la meilleure solution, ASTRID n’a pas demandé de fréquences propres dans la bande des 700 mhz (ce qui serait indispensable pour mettre en place un réseau LTE propre), mais a, en revanche, exigé les garanties nécessaires (telles que décrites plus haut) des opérateurs commerciaux. Les fréquences seront partagées entre eux. Les services de secours et de sécurité utiliseront dès lors leurs réseaux, mais nous devons bel et bien obtenir les garanties requises pour eux. 
  10. C’est au ministre des Télécommunications, Alexander De Croo, au ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, que revient le mérite d’avoir, à la demande d’ASTRID, bétonné ces garanties dans les A.R. qui ont été rédigés autour de cette vente aux enchères et qui ont été approuvés par le Conseil des ministres.
  11. Devez-vous vous faire du souci en tant qu'utilisateur d’ASTRID ? Certainement pas. Bien au contraire ! Nous avons précisément veillé à ce que vos services de communication existants soient aussi assurés à l’avenir. Avec une qualité au moins équivalente et, de préférence, supérieure à celle que vous connaissez aujourd’hui. Vous n’avez pas non plus de souci à vous faire quant au timing. Le basculement de TETRA au LTE n’est pas pour demain. D’après les estimations, le remplacement de la technologie ne pourra débuter qu’à l’horizon 2025-2030. Et, selon toute vraisemblance, il ne se fera que progressivement, TETRA continuant à subsister parallèlement au LTE.
Newsletter background
Recevoir l'E-zine

Abonnez-vous à notre e-zine et restez informé(e). Vous le recevez dans votre boîte mail.

switch achtergrond
SWITCH 34
SWITCH Magazine

Le magazine trimestriel d’ASTRID vous informe de l’évolution des services, des expériences de terrain et des nouveautés technologiques.